• Jean François Tanda

1 500 à 10 000 francs par projet : Le Pacte soutient dix projets d’investigation journalistiques.


Fribourg/Zurich, 26 août 2021


24 projets d’enquête et de reportage journalistiques pertinents et de haut niveau ont été soumis par des journalistes de toute la Suisse pour la première mise au concours lancée cet été par notre organisation. En juillet, les trois jurys linguistiques régionaux se sont réunis pour évaluer les projets soumis. Ils ont décidé de soutenir et de (co-)financer dix de ces projets pour un montant total de 52 000 francs. Les bourses accordées varient entre 1 500 et 10 000 francs selon le projet. Le prochain appel à projets est ouvert jusqu’au 30 septembre 2021.


Le Pacte de l’Enquête et du Reportage dispose actuellement d’un budget de 225'000 francs. Chaque session – tous les trois mois – disposera d’un budget de 50’000 francs au moins. En juillet, un premier financement a été accordé à cinq projets germanophones, trois francophones et deux italophones, représentant tous types de médias : presse écrite, online, audio, vidéo et multimédia. Les journalistes peuvent désormais soumettre de nouveaux projets via le site web www.lepacte.ch.


A la base du Pacte de l’Enquête et du Reportage, plusieurs constats, comme le manque chronique de moyens accordés au journalisme d’enquête et de reportage, ce qui représente un problème pour le bon fonctionnement de notre démocratie et la diversité des médias. Il manquait aussi un mécanisme concret d’aide dans ces deux genres journalistiques, pourtant d’utilité publique. En Europe, une vingtaine de pays ont déjà mis en place depuis des années des structures indépendantes de soutien à l’enquête. Rien d’une telle ampleur n’existait encore sur ce plan en Suisse.


Après une période de lancement, le Pacte de l’Enquête et du Reportage espère pouvoir monter en puissance financièrement dès 2022, afin de renforcer les capacités d'enquête et de reportage des journalistes professionnels. Le Pacte s’adresse en priorité aux journalistes libres et à celles et ceux travaillant pour des rédactions disposant de peu de moyens. Les financements sont assurés par des dons de sources publiques et privées (fondations, sociétés de droits d'auteur ou fonds du secteur public), qui n’ont aucune influence sur le choix des jurys et des projets.


Le Pacte a reçu à ce jour un soutien financier de ProLitteris, la Fondation Aventinus, Suissimage, la Fondation Puech, la Ville de Genève et la Société suisse des auteurs-SSA. A terme, ses initiateurs espèrent aussi un soutien de la Confédération, des cantons et communes, des fonds de loteries et des mécènes privés.


Le Pacte de l'Enquête et du Reportage a été fondé en novembre 2020, par une alliance des plus importantes associations professionnelles de journalistes de Suisse : impressum – Les journalistes suisses, Syndicom – Syndicat des médias et de la communication, SSM – Syndicat suisse des mass médias, rejoints par des réseaux de journalistes professionnels tels que investigativ.ch ou les Jeunes Journalistes de Suisse. Parmi les fondateurs, figurent aussi le think tank romand « Nouvelle Presse » et l'association « Médias pour tous », Média Forti ainsi que l'association d'éditeurs « Médias d’Avenir ».



91 vues0 commentaire